Race de chien : Bouvier Australien

En résumé:

Robuste (santé) 90%
Voyage 60%
Supporte la solitude 50%
Apte à la garde 80%
Entretien 80%
Education 90%
Propreté 80%

Le bouvier australien, ou australian cattle dog, est classé par la Fédération Cynologique Internationale dans le groupe des bergers et bouviers. La race n’est pas très répandue en France. Mais vous avez certainement remarqué que le chien du personnage principal Max, dans le film Mad Max 2, est un bouvier australien. Très populaire en Nouvelle-Calédonie, ce canidé est surnommé « chien bleu » par les éleveurs de Brousse. Par ailleurs, un groupe de rock néo-calédonien s’appelle Les Chiens Bleus et un journal satirique local a également pour nom Le Chien bleu, avec l’image du bouvier d’Australie en guise de logo. Réputé pour sa capacité à conduire le bétail avec courage et une extrême vigilance, le bouvier australien est le compagnon idéal du berger. Les familles aussi sont séduites par sa fidélité exemplaire et son dévouement absolu pour son maître. Apprenez-en davantage sur ce merveilleux chien multitâche. Vous vous rendrez vite compte qu’une fois franchi le pas de votre foyer, il saura se faire une place de premier choix dans votre cœur.

Les caractéristiques du Bouvier Australien

De taille un peu plus petite que les autres chiens de berger, le bouvier australien présente l’apparence d’un canidé compact et fort, avec une tête plus grande que le reste du corps. Malgré tout, la silhouette reste harmonieusement construite et bien proportionnée, sans aucune lourdeur. L’équilibre de ses formes, ses membres droits et très robustes, mais aussi ses angulations bien marquées et sa musculature puissante lui confèrent une impression de grande agilité et d’endurance.

Son poil de couverture est lisse et bien serré, modérément court et dur, muni d’un sous-poil dense. Son pelage lui assure ainsi une parfaite imperméabilité. Il est légèrement plus long au niveau de l’encolure et les cuisses sont pourvues d’une élégante culotte, sans excès. La robe du bouvier australien se distingue par sa couleur bleu moucheté ou bleu marbré, avec ou sans masque noir sur la face. Les antérieurs, l’intérieur des cuisses, la poitrine, la gorge et les joues arborent une éclatante couleur feu. La robe du bouvier d’Australie peut également se parer d’un rouge truité. Dans ce cas, elle est tachetée de brun rougeâtre sur tout le corps, jusqu’au sous-poil. Le masque rouge est admis sans pour autant être un critère requis.

La tête est large et triangulaire. Le crâne est sobrement convexe entre les oreilles bien dressées et écartées à l’attache. Ces dernières sont modérément grandes et pointues à leur extrémité. Le bouvier d’Australie les porte futilement sur le côté, ce qui lui donne un air toujours attentif. De dimension moyenne et de forme ovale, les yeux marron foncé libèrent un doux regard vif et intelligent. Le stop est discret mais bien net, tandis que le museau épais de longueur moyenne s’amenuise graduellement vers la truffe noire. Concernant le cou, on ne peut que remarquer qu’il est extrêmement trapu, allant en s’élargissant dans la continuité du corps.

La taille standard au garrot du mâle oscille entre 46 cm et 51 cm, tandis que la balance affiche un poids de 20 kilos à 30 kilos. La femelle, quant à elle, mesure 43 cm à 48 cm et pèse entre 20 kilos et 27 kilos. Le dos est horizontal et bien charpenté, agrémenté d’un rein musclé, d’une croupe inclinée, d’un poitrail évasé et bien descendu. Attachée modérément bas et abondamment garnie de poils, la longue queue du bouvier d’Australie atteint le jarret. Elle est naturellement pendante et prend légèrement la forme de sabre au repos, pour se redresser à l’horizontal lorsque le chien est en action.

Les origines

Le bouvier australien compte le dingo parmi ses ancêtres, un chien sauvage qui occupe le bush depuis plus de quatre mille ans. Avant de retourner dans la nature, il s’agissait d’un animal domestique introduit par les navigateurs austronésiens. A la fin du 18e siècle, les Anglais ont colonisé l’Australie. Les bergers souhaitaient un chien de travail adapté au climat australien, capable de conduire non seulement les troupeaux de moutons mais aussi de bovins sur de vastes zones arides. Pour se faire, ils ont décidé de croiser leurs chiens, eux-mêmes issus du colley à poil court bleu merle, du smithfield et du welsh corgi pembroke, avec le dingo. Dès le début des années 1830, les colons britanniques ont entrepris de nouveaux croisements avec l’australian kelpie. Ce chien de berger très populaire en Australie présente la faculté exceptionnelle de travailler avec toutes les espèces domestiques, vaches comme chèvres et volailles. Le résultat est à la hauteur des espérances des fermiers, qui ont trouvé en lui un fabuleux assistant dans leurs tâches de tous les jours. Chien talonneur par excellence, le bouvier australien mord brièvement le jarret pour regrouper le bétail vers le corral. L’endurance, la vigueur et le mordant, ainsi que la robustesse sont autant de qualités qui ont été développés au fil des sélections. Le standard actuellement en vigueur de la race a été publié le 8 octobre 2012.

Le caractère du Bouvier Australien

Le bouvier australien est réputé pour son extrême intelligence, sa fidélité exemplaire et son instinct de protection particulièrement affirmé. Méfiant vis-à-vis des étrangers, il se montre très affectueux envers sa famille et véritablement digne de confiance. Ce brave compagnon à quatre pattes serait prêt à donner sa vie sans aucune hésitation pour protéger son maître et ses biens. Vigilant, fiable, attentif et courageux, ce canidé toujours en éveil est animé par un profond désir d’accomplir la tâche qui lui est confiée, même si elle s’avère être difficile à réaliser. D’ailleurs, son grand dévouement en fait un chien de travail idéal, tout comme sa faculté à s’adapter patiemment à toutes sortes d’activités. Aucune once d’agressivité n’est perceptible en lui. Pour autant, s’il est provoqué, il n’hésitera pas à se défendre. Sa docilité et son tempérament très joueur sont tels qu’il représente le compagnon privilégié des enfants. Le bouvier d’Australie veille sur les tout-petits avec bienveillance et beaucoup de douceur.

Les conditions de vie

Le bouvier australien convient à toutes les situations familiales et apprécie la présence de jeunes enfants comme de bébés. Ce chien de travail doté d’une énergie naturelle a principalement besoin d’un maître sportif, qui lui consacre du temps à de longues promenades quotidiennes et de fréquentes escapades en pleine nature. Né pour guider et surveiller les troupeaux de bovins, le bouvier d’Australie est infatigable et se sentira parfaitement épanouit s’il a l’opportunité de se dépenser au quotidien. Il se fera une joie de suivre son maître en randonnée, dans ses sorties VTT et séances de footing. En outre, votre adorable compagnon sera toujours partant pour faire du canicross et de l’agility, surtout qu’il ne craint pas les rigueurs atmosphériques. Malgré le fait qu’il soit réellement souhaitable de lui offrir une vie à la campagne, le bouvier australien peut parfaitement couler des jours heureux en appartement dès l’instant où il ne manque pas d’exercices ni de stimulations mentales. Sans cela, attendez-vous à ce qu’il trouve lui-même des occupations en rongeant les meubles, en dévastant le jardin ou encore en sautant par-dessus la clôture.

La santé

Le bouvier australien est une race rustique, à la constitution particulièrement robuste. De ce fait, il n’est pas sujet à d’importants problèmes de santé et vit en moyenne 12 ans. Si vous prenez soin de votre doux compagnon et lui apportez une alimentation saine, bien équilibrée et adaptée à son activité, il peut vous suivre dans vos aventures du quotidien jusqu’à 15 ans. Toutefois, il est indispensable de dépister deux pathologies héréditaires, détectables par des tests vétérinaires. Il s’agit de la surdité congénitale qui est provoquée par le gène merle et les robes blanches. Quant à l’atrophie progressive de la rétine, cette maladie monogénique autosomale récessive engendre une vision de plus en plus faible, jusqu’à ce que le chien devienne complètement aveugle. Bien que les dysplasies touchent rarement le bouvier d’Australie, le Club français des bouviers australiens et des kelpies juge nécessaire de faire une radiographie sur les reproducteurs. Ceci afin d’écarter toute menace de propagation de cette tare.

L’Éducation du Bouvier Australien

Têtu et sensible, le bouvier australien peut être assez dominant et connaît ses capacités. Il est donc fondamental de mener une éducation ferme mais juste, sans rapport de force. En imposant le respect, vous avez la garantie d’obtenir tout ce que vous voulez de votre fidèle compagnon. Très attentif, docile et réactif, il fera en effet tout pour satisfaire son maître. Surtout qu’il assimile vite son apprentissage et recherche instinctivement le travail. Il ne vous faudra pas longtemps pour constater que l’éducation du bouvier d’Australie est assez facile et que chaque exercice ne fera que renforcer votre complicité. D’autre part, la sociabilisation doit être menée dès son plus jeune âge. Vous éviterez les conflits en le laissant sentir les autres animaux de la maison à travers un grillage, jusqu’à ce qu’il comprenne que ces derniers ne représentent aucune menace. N’hésitez pas à emmener votre bouvier australien chez vos proches pour lui montrer divers environnements. Puis, habituez-le progressivement à sortir dans des lieux publics tout en restant à ses côtés et en le rassurant. Félicitez-le dès qu’il se montre sociable.

Quelques conseils

Bien que le bouvier australien adore les enfants, ne les laissez jamais sans surveillance. Très actif, il risque probablement de ne pas convenir à un maître d’un certain âge.

Enfin, l’entretien du bouvier d’Australie est tout ce qu’il y a de plus simple. Il suffit de veiller à ce que sa robe reste propre et en parfaite santé, pour qu’elle puisse rester imperméable. Surveillez également qu’aucun corps étranger ne se soit déposé dans ses oreilles au retour d’une promenade dans la campagne.

En Europe, la race se diffuse lentement ce qui paraît bien dommage tant ses qualités physiques et mentales sont nombreuses !

Crédits photos : Fotolia et © Flickr – JeffChris MichaelsBobby Acreesally9258

Livres complémentaires :

Découvrez d’autres races de chiens:

Race de chien : Bouvier Australien
Evaluez cet article

Pin It on Pinterest