Race de chien : Greyhound

En résumé:

Robuste (santé) 60%
Voyage 80%
Supporte la solitude 70%
Apte à la garde 60%
Entretien 80%
Education 70%
Propreté 90%

Les amateurs de rock connaissent forcément le greyhound, un lévrier anglais lancé à pleine vitesse sur la pochette de l’album Parklife du groupe britannique Blur. Ce chien de course prodigieusement endurant et vigoureux est classé par la Fédération Cynologique Internationale dans le groupe des lévriers. Il s’agit d’un véritable sprinter, capable d’atteindre 80 kilomètres par heure en vitesse de pointe ! Autrefois, le greyhound était essentiellement utilisé dans les chasses à courre. Aujourd’hui, il est devenu un affectueux compagnon, réservé et sensible, d’une incroyable douceur avec les enfants et d’une fidélité admirable envers son maître qu’il aime plus que tout au monde. Apprenez-en davantage sur l’un des animaux terrestres les plus rapides de la planète, juste derrière le guépard, le springbok et le chevreuil qui peuvent courir à 100 kilomètres par heure. Vous allez forcément être séduit.

Les caractéristiques Greyhound

Du haut de ses 71 cm à 76 cm au garrot, le mâle ne pèse que 30 kilos à 38 kilos, ce qui lui permet de pouvoir prétendre au titre du chien le plus rapide du monde. Avec une taille de 68 cm à 71 cm et un poids qui oscille entre 26 kilos et 34 kilos, la femelle arbore des mensurations dignes d’un mannequin. Le greyhound est donc un grand lévrier extrêmement svelte, aux proportions harmonieuses et à la silhouette élégante qui évoque sans conteste sa spécialité. Elancé, doté d’une charpente puissante qui souligne une musculature très développée, le lévrier anglais s’appuie sur des membres trapus et souples, ce qui lui donne une allure noble. Quant à ses cuisses râblées, elles lui confèrent tout naturellement une grande force de propulsion. Cet athlète est très clairement bâti pour la vitesse comme en témoigne son dos assez long et carré ou encore ses flancs merveilleusement hauts. De même, les épaules disposées en arrière se dessinent avec grâce et netteté. Les côtes sont bombées, les reins sont subtilement arqués et la large poitrine bien remontée.

Le greyhound porte un long cou esthétiquement galbé, rehaussé d’une tête fine et allongée. Son crâne est plat et plutôt large, le stop peu prononcé et le museau grand et fort. Le lévrier anglais dévoile une expression intelligente à travers des yeux ovales de couleur sombre. Ses petites oreilles sont minces, venant se replier avec raffinement telles de délicates roses. Attachée et portée bas, la longue queue légèrement incurvée est épaisse à la naissance et va en s’effilant vers l’extrémité. Le standard de la race admet enfin toutes les couleurs de robes. Son poil fin, ras et serré peut dès lors être entièrement noir, blanc, fauve, bleu, gris ardoise, bringé, avec ou sans panachés de blanc.

Les origines

Le lévrier anglais est une race très ancienne, qui descend très probablement du sloughi plus communément appelé lévrier arabe. Il remonte à plus de 4 000 ans, comme en atteste les hiéroglyphes qui décorent les pyramides. En outre, de nombreux restes momifiés de ces chiens fuselés ont été trouvés après de leurs maîtres dans divers tombeaux au temps de l’Egypte antique. Les Grecs, très friands des compétitions, ne pouvaient eux aussi que l’adopter pour montrer ses prouesses aux yeux du grand public.

Le greyhound a tout d’abord été introduit au Royaume-Uni dès le 5e siècle avec les navigateurs phéniciens. Il s’est immédiatement fait remarquer pour ses qualités de coureur prodigieusement performantes. Le lévrier anglais s’est alors développé en Grande-Bretagne, où il est parvenu sans aucune difficulté à faire valoir sa vitesse durant les parties de chasse à courre au sanglier, au cerf et au lièvre. Par la suite, la race a très vite connu un immense succès sur l’ensemble du territoire européen, tout particulièrement auprès des souverains qui l’élevaient exclusivement pour la chasse. Les armes du roi Charles V de France étaient ainsi gravées à l’image de ce chien très populaire, tout comme celles de Henri VIII d’Angleterre.

Puis, le greyhound a commencé à prendre part à des courses au sein des cynodromes. Les Britanniques ont alors codifié les règles de ce genre d’épreuves dans les années 1750. C’est précisément en 1927 que les premières courses sur lièvre artificiel apparaissent. Très spectaculaires, elles sont toujours aussi prisées de nos jours.

La race a officiellement été reconnue par la Fédération Cynologique Internationale le 23 avril 1955. Pour finir, la publication du standard actuellement en vigueur date du 13 octobre 2010.

Greyhound : Le caractère

Bien qu’il soit taillé pour la course, le lévrier anglais n’est en aucun cas un hyper actif. Equilibré, doux et infiniment calme, il est très affectueux envers les membres de sa famille et a tendance à ignorer les personnes qu’il ne connaît pas. Le greyhound est d’une grande sensibilité et se montre d’une patience extraordinaire avec les enfants. Discret, docile et réservé de nature, il est loyal, fidèle et très attaché à son maître. Tant qu’il est à ses côtés, il est le plus heureux des chiens. Il s’agit d’un compagnon d’une grande élégance, distingué et raffiné qui n’est jamais agressif. En conséquence, la garde n’est pas sa principale qualité.
Les conditions de vie

Convenant parfaitement bien à la vie de famille, le greyhound en fait intégralement partie et apprécie les enfants sur lesquels il veille avec tendresse et douceur. C’est vraiment peu dire que le lévrier anglais adore le contact humain. Evitez donc de le laissez trop longtemps tout seul, encore moins dans le jardin au risque de voir votre chien déprimer. Un espace extérieur lui est utile seulement si vous êtes avec lui et prenez la peine de jouer avec lui. D’autant plus qu’il craint les intempéries et le froid, et recherche la chaleur d’un foyer confortable. Le greyhound préfère dormir quasiment toute la journée au coin de la cheminée ! En effet malgré sa grande taille, il est si tranquille qu’il sait facilement se faire oublier. Il ne s’épanouit qu’en présence d’une famille aimante qui n’est pas avare en caresses et câlins.

N’oubliez pas toutefois que la race est née pour courir. Vous devez donc accorder à votre lévrier anglais énormément d’attention mais aussi lui consacrer du temps et de l’énergie pour lui donner suffisamment d’exercices, au minimum 2 heures par jour. Très énergique et endurant, le greyhound est toujours le premier à répondre présent pour des promenades quotidiennes et des sorties fréquentes à la campagne, afin de pouvoir se défouler à sa guise. L’entraînement quotidien de lévrier anglais doit consister en de longues marches accélérées en laisse ou en liberté selon l’environnement. Les amateurs de vélo peuvent ainsi satisfaire pleinement son envie de courir à toute vitesse.

Quoi qu’il en soit, il s’adapte très vite à ses maîtres et son environnement. La vie en appartement ne le dérange absolument pas, surtout qu’il est très propre et n’aboie pratiquement pas. Il faudra simplement veiller à ce que votre adorable sprinter puisse participer chaque jour à des activités qui lui permettent d’exprimer son instinct d’athlète. N’hésitez pas à le faire courir dès que l’occasion se présente et même si ce n’est pas intensif, créez autant d’opportunités que possible pour lui permettre de s’adonner à son occupation favorite.

En outre cette race étant particulièrement sensible, assurez-vous que tous les membres de la famille traitent votre brave compagnon à quatre pattes avec respect. Sachez enfin qu’un lévrier anglais correctement sociabilisé cohabite bien avec les autres chiens, surtout ceux de la même espèce. En revanche, sa propension de chasseur est tellement développée qu’il représente un danger pour les petits animaux de compagnie. Il a tendance à courir après tout ce qui bouge autour lui, alors faites très attention aux chats, aux oiseaux et à tous les rongeurs qui sont des victimes potentielles !

La santé

Le lévrier anglais est très robuste. Cependant, il exige de votre part que vous le protégiez des intempéries. A cause de son poil ras et très peu épais, il supporte effectivement mal les variations de température. Attendez-vous à ce que votre chien refuse de sortir, simplement parce qu’il pleut ou qu’il fait froid. Mettez-le à l’abri de la chaleur car le greyhound est souvent touché par l’hyperthermie. S’il halète plus que d’habitude, salive à l’excès et s’agite sans parvenir à trouver sa place, n’attendez pas pour contacter le vétérinaire, car il s’agit d’une urgence vitale. En attendant, refroidissez-le avec de l’eau fraîche, puis de plus en plus froide pour éviter le choc thermique, l’idéal étant de tremper les pattes dans la baignoire. Bien évidemment, laissez toujours une gamelle d’eau à sa disposition.

Le greyhound peut souffrir d’hyperthyroïdie. Cette maladie hormonale fréquente induit la plupart du temps une hyperactivité caractéristique, de l’anxiété ou encore de la dépression mais surtout des troubles dermatologiques, cardiaques et neurologiques. La stérilité et les grossesses nerveuses sont également courantes. Une supplémentation en hormones thyroïdiennes est alors indispensable tout au long de l’existence du chien.

Le lévrier anglais peut aussi être sujet à l’alopécie, une affection dermatologique qui se distingue par une chute de poils abondante. La déficience thyroïdienne en est la principale cause. La guérison s’obtient par une cure d’iode dans la ration journalière, combinée à des comprimés composés d’extraits thyroïdiens.

Comme toutes les grandes races, le greyhound est concerné par la dysplasie de la hanche. Evitez alors de soumettre votre chiot à des exercices trop violents, tant qu’il n’a pas atteint sa taille adulte.

Par ailleurs, vous devez systématiquement inspecter chaque partie de son corps après un sprint, en portant une attention plus poussée sur les pattes. Il arrive en effet que le chien se blesse légèrement. Mais en le soignant immédiatement, vous le préservez d’une éventuelle infection.

Généralement, le greyhound a une espérance de vie moyenne de 13 ans. Toutefois s’il reçoit beaucoup d’amour ainsi qu’une alimentation saine et équilibrée associée à de l’exercice quotidien, votre doux compagnon peut rester à vos côtés encore plus longtemps.

Pour rester en pleine forme, le lévrier anglais doit manger au quotidien 400 g à 500 g de pâtée nourrissante préparée avec de la viande, du riz ou des pâtes. Il peut se contenter de croquettes, dès l’instant où elles sont de qualité et adaptées à son style de vie. Surveillez scrupuleusement sa silhouette. Un lévrier anglais en parfaite santé ne doit être ni maigre, ni gros. Pour vous en assurer, vous devez distinguer uniquement ses trois dernières côtes.

Le dressage

En raison de son intelligence et de sa très grande sensibilité, le lévrier anglais est facile à éduquer. Il faut néanmoins faire preuve d’autorité pour lui montrer les limites à ne pas dépasser, mais toujours tout en douceur et sans brutalité. L’idéal est de commencer l’apprentissage alors qu’il est encore chiot, au moyen de séances de dressage stimulantes et amusantes. Si les leçons n’ont aucun intérêt, le greyhound va rapidement s’ennuyer et ne portera plus d’attention à vos ordres. Gardez bien en tête que votre brave canidé a surtout besoin de passer du temps en votre compagnie et de beaucoup d’activité au quotidien pour dépenser son énergie physique. En suivant consciencieusement ces impératifs, l’éducation de votre lévrier anglais ne posera aucun problème et, lui comme vous, prendrez un immense plaisir à travailler ensemble. Votre complicité s’en trouvera nécessairement renforcée.

La chasse est innée pour le greyhound. Il est donc fondamental de l’habituer à passer du temps avec d’autres animaux dès son plus jeune âge. Si vous êtes déjà propriétaire d’un chat ou de toutes autres petites bêtes, votre lévrier anglais doit grandir à leur côté. Ainsi, ils deviendront ses meilleurs amis et vous ne prenez aucun risque de laisser votre ménagerie seule lorsque votre lévrier anglais aura atteint l’âge adulte.

Quelques conseils

Le greyhound est excessivement propre, son pelage court et fin ne nécessite que très peu d’entretien. La mue étant pratiquement inexistante, le toilettage demeure relativement simple. Il suffit de brosser votre chien une fois par semaine afin de le débarrasser des poils morts et ainsi préserver la beauté de sa robe, mais aussi la santé de sa peau. Les bains doivent rester exceptionnels, car ils peuvent irriter le derme et perturber les dépôts naturels de sébum. Vérifiez les oreilles toutes les semaines et nettoyez-les pour éviter que des corps étrangers ne viennent s’y loger.

Enfin, le lévrier anglais se trouve rarement en animalerie ou en refuge. Pour adopter votre nouveau compagnon à quatre pattes, il faudra vous rapprocher d’un éleveur. Sachez également que vous pourrez faire une bonne action en accueillant un chien en fin de carrière. En effet, ces sprinters sont malheureusement bien trop souvent exploités et leur retraite n’est pas toujours glorieuse. N’hésitez pas à contacter l’une des associations de défense des greyhound qui existent dans de nombreux pays. Vous pourrez ainsi offrir une belle fin de vie à un champion qui ne demande désormais qu’une chose, recevoir tout l’amour qu’il mérite.

Crédits photos : Fotolia

Livres complémentaires :

Découvrez d’autres races de chiens:

Race de chien : Greyhound
5 (100%) 1 vote

Pin It on Pinterest