Race de chien : West highland white terrier

Robuste (santé) 70%
Voyage 40%
Supporte solitude 80%
Apte à la garde 70%
Entretien 80%
Éducation 40%
Propreté 70%

Le West highland white terrier est surnommé le « westie ». Petite boule de poils attachante, il a été nommé « mascotte » par la marque César, aliments pour chiens. On le voit aussi avec son ami le Scottish terrier sur l’étiquette des bouteilles de « Black and White ». Autant d’affiches qui montrent que ce petit chien est bien connu et renommé. Cependant, cela ne vous donne pas pour autant d’informations complémentaires sur lui. C’est donc ce que nous allons faire au travers de cet article.

Les caractéristiques du West highland white terrier

Chien petit mais solide grâce à sa morphologie et sa musculature, il est rempli d’ardeur et de fougue. Il s’avère très rustique pour une petite race. Son crâne est bombé, donnant l’impression que sa tête est bien ronde. La partie qui rejoint la nuque et le cou est plus angulaire, angle aigu ou droit. Son chanfrein est imposant, son stop marqué. Les yeux ne sont ni grands ni petits. Ils sont parfaitement positionnés, relativement écartés. Leur couleur est très très foncée. Pour les oreilles, rien de particulier ne les caractérise.

Elles sont petites, tout comme le chien en lui-même. La queue n’est pas pendante, ni recourbée. Elle est portée tout simplement de manière très fière. Son poil est lisse, aucune boucle n’est remarquée. Ce qui fait la douceur de son pelage est son sous-poil bien dense et fourni. De couleur blanche, le West highland white terrier ne mesure que 28 centimètres et ne pèse que dix kilos maximum.

Origine

West highland white terrier

Le West highland white terrier vient d’un croisement entre le cairn terrier et le bichon maltais. Après avoir tué son propre chien lors d’une séance de chasse, au XIXe siècle, le colonel Malcolm of Poftalloch a décidé de n’élever que des westie blancs.

A force de persévérance, les naissances de westie étaient de plus en plus claires. Cette race n’a été reconnue officiellement qu’en 1906. A ce jour, ce ne sont pas moins de 2500 naissances annuelles qui sont répertoriées. Le plus populaire en France est le terrier d’Ecosse.

Caractère de ce chien de race

Certains maîtres canins l’associe à un « Pierrot lunaire », du fait de son caractère curieux et rusé, couplé avec une certaine mélancolie. Beaucoup de fierté est exprimée par ses postures, de même que de la joie et de la vivacité. Dans ses agissements, nous remarquons une bonne dose de courage et de malice.

Avec ses maîtres, il est très affectueux, mais l’indépendance ne le quitte pas. Il apprécie donc ses moments de solitude et de calme. Même si sa fonction première, actuellement, est d’être un chien de compagnie, il peut encore servir de chien de chasse, ayant conservé son instinct d’antan. Son caractère attachant est impressionnant, à tel point que nous l’aimons « rien qu’en le regardant ». Ses faux airs de « petite peluche » cachent une folle ardeur, mariée à un bel élan de tendresse.

Certes, il supporte la solitude, mais son besoin de se dépenser est nettement plus fort que tout. Il faut donc, si vous le laissez seul, le sortir dès que vous arrivez. Il n’a pas du tout les capacités d’un chien de garde, il préfère partir en voyage ou jouer avec les enfants à qui il ne fera aucun mal. En compagnon fidèle à quatre pattes, il vous comblera sans souci !

Conditions de vie

Peu importe s’il vit en intérieur ou extérieur. Ce que le West highland white terrier souhaite le plus au monde est la compagnie de ses proches, enfants comme adultes. De ce fait, ces traits de caractère ressortent dès que possible, notamment son dynamisme pour jouer.

Santé

Durant les onze ans estimés pour son espérance de vie, il ne présente aucun inconvénient sauf, parfois, des soucis dermatologiques ou la fybrose pulmonaire. Côté esthétique, il faut absolument le brosser régulièrement et soigneusement. L’épilation est fortement déconseillée chez le westie.

En revanche, il faut impérativement démêler les poils sur le dos, les pattes, entre les pattes arrière et sous le ventre. L’utilisation du talc sur son pelage le préserve de toutes sortes d’infections cutanées.

ban

Dressage

Le West highland white terrier se veut dominant. Il faut donc le dresser très jeune pour qu’il comprenne qu’il n’est pas maître de toutes les situations. La fermeté est la base de son dressage, sans quoi il aura vite fait de prendre le dessus. Son dressage doit bien lui montrer la différence entre le jeu et la fermeté.

West highland white terrier 6Une fois qu’il aura compris cela, il sera irréprochable. Il vous obéira. Il peut même vous surprendre, tant il va aimer votre compagnie, les barrières que vous lui avez mis, et le respect que vous lui avez inculqué.

Conseils

Le West highland white terrier sait se faire aimer de ses proches. En revanche, ne laissez pas son éducation au hasard. D’un côté, il est important de le choyer, mais d’un autre, il ne faut pas le laisser prendre le dessus. Ainsi, l’harmonie entre lui et vous sera parfaite !

Livres complémentaires :

Découvrez d’autres races de chiens:

Race de chien : West highland white terrier
3.5 (70%) 6 votes

Pin It on Pinterest