Herpès virus chez le chien

L’herpès virus chez le chien, autrement appelé Canin Herpès Virus (CHV) s’avère fatal pour les chiots. Elle ne se guérit pas, mais d’après les études menées jusqu’alors, un vaccin a été trouvé pour en éviter la contamination. Pour l’heure, comment l’éviter ? Que faire ?

Comment s’attrape-t-il?

Pathologie essentiellement de groupe, le CHV est transmis par les sécrétions vaginales de la maman qui atteignent les voies orales ou nasales du chiot. Même si ce mode de transmission est le plus courant, il n’empêche pas que la femelle peut contaminer le mâle lors de la saillie. Le CHV peut aussi traverser le placenta et, dans ce cas, atteint le chiot durant la gestation. Malheureusement, si le bébé attrape cette maladie avant ces deux jours, il ne vivra que 24 ou 48 heures.

Les symptômes

Herpès virus chez le chien

Chez un nouveau-né atteint de CHV, vous devez compter entre 4 et 6 jours d’incubation. Le manque de volonté pour s’alimenter, les selles molles presque diarrhéiques, les douleurs au ventre et l’hypothermie sont autant de symptômes qui doivent vous alarmer, pour éviter la mortalité dans les deux jours qui suivent. Pour ceux qui en survivent, les séquelles neurologiques sont omniprésentes. Pour les chiots un peu plus vieux, on parlera de difficultés respiratoires si la maladie est là. Ce virus est difficilement décelable chez la chienne, tant son évolution est lente tout au long de la vie de l’animal.

Le traitement et la prévention

Après avoir effectué un diagnostic sérologique positif, il est tant de traiter les « patients ». Pour cela, l’acyclovir se montre inadapté. Le traitement ne peut être que symptomatique. Pour le chiot, sa température corporelle devra se maintenir entre 38.5° et 39.5°. Le mieux est de prévenir plutôt que de guérir. Ainsi, l’hygiène des chenils, des niches ou tous autres lieux dans lesquels vivent les boules de poils est particulièrement importante. Il faut veiller à ôter les cadavres canins dès que l’un se présente et, surtout, à ne pas mettre en contact des portées saines avec des contaminées.

Toujours plus de prévention

Dans l’idéal, et chaque maître canin devrait y penser, il faut faire vacciner ses animaux contre l’herpès virus canin. Cela réduit considérablement le taux d’infertilité chez la chienne, de même que celui de mortalité chez le chiot. Ce vaccin n’est pas encore automatique, pourtant il le devrait. Malgré son prix (une quarantaine d’euros) et le tarif de la consultation chez le vétérinaire pour lui injecter cette vaccination, il ne faut pas hésiter à le faire faire.

Il vaut mieux prévenir que guérir, d’autant que si votre compagnon adoré contractait cette maladie ravageuse, vous en seriez trop triste. Qu’est-ce que quarante euros lorsque l’on voit que la vie n’a pas de prix ?

Livres complémentaires :

Herpès virus chez le chien
5 (100%) 1 vote

Pin It on Pinterest