L’arthrose du chien

Il n’y a pas que les humains qui sont atteints d’arthrose. Les chiens le sont aussi. Certains symptômes significatifs vous mettent la puce à l’oreille. Le boitement du chien ou la difficulté à se lever après des moments plus ou moins longs en position immobile, sont des signes de souffrance. Que faire à ce moment-là? Comment être certain que cette arthrose a envahi l’organisme de votre chien?

Reconnaître l’arthrose du chien

Il n’y a pas d’âge pour que votre chien ressente les premières douleurs de l’arthrose. Ce n’est pas parce qu’il est tout jeune qu’il en est à l’abri. Cette pathologie atteint le cartilage articulaire. Les os, uniquement proches des articulations, sont touchés, et l’amortissement des coups ne se fait plus. Votre chien peut aussi refuser les caresses sur ces zones devenues sensibles. Les sauts ou tout autres coups sont de plus en plus ressentis, les douleurs sont parfois insoutenables, au point d’en faire gémir votre animal à quatre pattes. Cette « mésaventure » se ressent essentiellement lorsque les muscles et les articulations sont froids. Une fois chauds, ce mal disparaît. Cette maladie évolue tout doucement, jusqu’à empêcher toute mobilité du chien.

Comment diagnostiquer l’arthrose du chien? Quels sont les traitements?

arthrose du chien

Le (ou la) propriétaire du chien ne peut pas dresser un bilan lui-même. Il faut demander l’avis d’un vétérinaire. Après plusieurs manipulations des articulations, ce professionnel imposera une radio des membres touchés. Selon le degré d’atteinte, tel ou tel traitement sera administré. Comme pour les humains, l’arthrose, une fois installée, ne guérit plus. Elle peut se soulager grâce à des antalgiques, mais le remède le plus efficace reste la promenade journalière. Cette dernière, qui demande au chien de se mouvoir, permet de conserver la mobilité de ses membres, ainsi que la musculature de votre protégé.

Il existe deux types d’arthrose

La première, comme son nom l’indique, est l’arthrose primitive que l’on trouve principalement chez les vieux chiens. Malheureusement, les articulations usées sont donc touchées et, généralement, ce sont celles qui servaient aux déplacements du chien, d’où la difficulté de bouger. D’un autre côté, l’arthrose secondaire, elle, ne touche qu’une articulation. Un dysfonctionnement de l’articulation concernée est constaté. Elle survient souvent suite à une malformation du membre ou suite à une fracture. L’obésité peut aussi entraîner des douleurs, suite à l’arthrose qui atteint « doucement mais sûrement » votre « peluche ».

Alors que vous pensez que votre chien peut souffrir d’arthrose, peu importe le type, vous devez consulter un vétérinaire au plus vite. Cela évite que votre chien n’ait trop mal. Il sera soulagé par un traitement adapté à sa pathologie. En aucun cas, on ne doit laisser souffrir les animaux!

Livres complémentaires :

L’arthrose du chien
3 (60%) 2 votes

Pin It on Pinterest